Présentation du GPMF

Le Groupe Pin Maritime du Futur coordonne et mène des actions de Recherche et Développement dans les domaines de la gestion durable de la forêt cultivée de pin maritime.

Le pin maritime présent sur 6% de la surface forestière française contribue pour un cinquième de la production nationale de bois. Il constitue la plus grande forêt cultivée d’Europe : le massif des Landes de Gascogne, où la totalité de la production biologique est récoltée et transformée localement. Cette forêt a un rôle important à jouer dans l’atténuation du changement climatique en séquestrant le carbone et en permettant son stockage dans les matériaux bois et la substitution de ces matériaux à d’autres non renouvelables et plus consommateurs d’énergie fossile. Mais pour relever ces défis la forêt cultivée doit elle-même s’adapter à un contexte environnemental changeant.

Le Groupe Pin Maritime du Futur coordonne et mène des actions de Recherche et Développement pour soutenir la productivité et la gestion durable de la forêt cultivée de pin maritime : gestion des risques et adaptation, conservation des ressources génétiques et création variétale, sylviculture et modélisation du système de production.

En particulier, le Groupe Pin Maritime du Futur s’attache à définir et promouvoir des itinéraires sylvicoles et culturaux assurant l’adaptation du pin maritime à des conditions bioclimatiques en évolution, économiquement attractifs et respectueux de l’environnement, correspondant aux besoins sociaux et industriels et minimisant les risques biotiques et abiotiques.

Le GPMF développe un programme de création variétale à long terme adapté aux besoins des utilisateurs et prenant en compte les changements globaux : il évalue et conserve les ressources génétiques du pin maritime à différentes échelles de population afin de garantir la diversité génétique et l’adaptation des matériels déployés, il élabore et met en œuvre des stratégies de sélection raisonnées et optimisées pour assurer gain génétique en productivité et qualité, et le renouvellement régulier des variétés.

Enfin le GPMF contribue au transfert d’innovations et de connaissances. Il favorise l’utilisation et le transfert des modèles de dynamique forestière, notamment sous forme d’outils d’aide à la décision. INRAE et FCBA sont co-obtenteurs des variétés améliorées de pin maritime et fournissent le matériel de base des futurs vergers à graines aux multiplicateurs. Le GPMF diffuse les connaissances et informations élaborées dans le cadre de ses activités notamment par les Cahiers du GPMF disponibles ici, ou lors de tournées terrain sur ses dispositifs ouvertes aux professionnels.

Historique

Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) GPMF a été créé le 18 juillet 1995, en associant différents acteurs de la recherche, du développement et de la gestion : l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA, aujourd’hui INRAE), l’Association Forêt Cellulose (AFOCEL, aujourd’hui FCBA : Institut Technologique Forêt-Cellulose Bois-construction Ameublement) et l’Office National des Forêts (ONF). Le 18 juillet 2003, le Centre Régional de la Propriété Forestière d’Aquitaine (CRPF Aquitaine, aujourd’hui CNPF Nouvelle-Aquitaine) a rejoint les membres fondateurs du GPMF.

Gouvernance

Le Comité Exécutif définit et réalise le programme de R&D. Il regroupe des représentants de INRAE, de FCBA, de l’ONF, du CNPF et du CPFA. Le Conseil d’Orientation définit et valide les grandes orientations du GPMF. Il réunit l’ensemble des acteurs socio-économiques de la filière Forêt Bois en Nouvelle-Aquitaine et les tutelles publiques, leur permettant d’être étroitement associés aux travaux du Groupe Pin Maritime du Futur

Revenir en haut