Les réseaux expérimentaux du GPMF

Les réseaux expérimentaux du GPMF

Dans le cadre du GIS GPMF, les organismes partenaires installent en coopération des dispositifs ou des réseaux de dispositifs permettant de répondre à différentes questions portant sur les écosystèmes à base de Pin maritime.
Ces réseaux expérimentaux s’articulent autour de plusieurs thématiques complémentaires :

  • Gestion de la strate basse pour améliorer l’alimentation hydrique, notamment à l’installation du peuplement (travail du sol et entretiens juvéniles) et au stade de la 1re éclaircie ;
  • Gestion de la fertilité du sol pour résoudre les questions de maintien de la fertilité des milieux en testant l’impact des types de récolte, les modalités d’apport de fertilisant ou d’amendement (type, stade, dose), la composition floristique du sous-bois (utilisation de plantes fixatrices d’azote) ;
  • Gestion de la densité des arbres tout au long de la vie du peuplement pour diminuer le coût du renouvellement des peuplements, pour accélérer la croissance en diamètre des arbres sélectionnés, ou pour préparer les peuplements au stress hydrique compte tenu du changement climatique. Cette question de l’étude des interactions entre les arbres composant un peuplement nécessite l’installation de réseaux qui combinent au minimum la question du choix du matériel végétal et de la densité en privilégiant des scénarios qui permettent de couvrir une large gamme d’interactions entre les arbres. Ce réseau intègre le réseau national Pin maritime du GIS Coopérative de données.
  • Gestion de peuplements mixtes composés de pin maritime et d’essences feuillues pour éprouver les bénéfices sur l’état sanitaire, la productivité et la résilience des mélanges mais également pour aider à la maîtrise de leur installation et de leur gestion. Outre les réseaux expérimentaux, deux autres types d’installation et de suivi sont réalisés :
  • Suivi de la production en conditions réelles : ces placettes permettent d’élargir la palette des conditions stationnelles ou de gestion
  • Réseau de démonstration de façon à ce que les organismes prescripteurs en sylviculture puissent montrer les différents scénarios proposés et leurs adaptations aux conditions stationnelles locales.

Quels que soient les réseaux, les modalités et les protocoles d’installation et de mesures sont définis en commun afin que les résultats obtenus puissent être aisément comparés. Par ailleurs, la diversité des milieux capables d’accueillir ces expérimentations sur les peuplements de pin maritime est toujours explorée au mieux de façon à obtenir des informations dans une large gamme de conditions pédo-climatiques.

Revenir en haut

Sylvicuture